NeedEssay.org

Film 101 Essay Cinématographie Jean-Luc Godard

 
RÉFÉRENCE Suzanne LIANDRAT-
GUIGUES, Murielle GAGNEBIN, dirs, L’essai et le cinéma,
Seyssel, Éd. Champ Vallon, coll. L’Or d’Atalante, 2004, 256 p. 1 Dissipons tout de suite, non un
malentendu, du moins un doute : L’Essai et le cinéma ne s’intéresse pas à l’essai sur le cinéma, ce
registre éditorial et (parfois) littéraire qui a fait florès ces trente dernières années
 – 
 et singulièrement
depuis l’apparition d’études cinématographiques à l’université –, mais bel et bien à l’essai au cinéma :
ce genre (si tan
t est que c’en fût un), marginal et infiniment riche, cette forme (« une forme qui pense
», ainsi Godard définissait-
il l’essai dans une formule laconique restée célèbre), ce registre dans lequel
se sont illustrés avec bonheur et parfois avec prédilection
 bon nombre de cinéastes, d’Alain Resnais à
Jean-Luc Godard, de Jean-
Daniel Pollet à Chris Marker, d’Orson Welles à Federico Fellini, de
Michelangelo Antonioni à Nino Moretti ou João Cesar Monteiro. L’ouvrage est partiellement issu d’un
colloque organisé en mai 2003 par le Centre de recherche sur les images et leurs relations (CRIR) de
l’université Paris 3 et par le Centre d’étude de l’écriture et de l’image (CEEI) de l’université Paris 7.

Pour la publication, ces études ont été complétées de prolongements i
nédits et de réflexions d’autres
chercheurs sollicités pour l’occasion. 2 Sous la plume – 
 limpide et très sûre
 – 
 de ses deux codirectrices,
Suzanne Liandrat-
Guigues et Murielle Gagnebin, l’ouvrage commence par donner quelques pistes
définitoires. Car, issu de modèles quasi canoniques en littérature et en philosophie, avec Michel de
Montaigne et René Descartes, l’essai semble s’égarer au cinéma en un terrain « vague » (Cyril Neyrat,
 p. 157 sqq.), aux postulats instables, et marqué par l’inachèvement. José Su
zanne Liandrat-Guigues,
Murielle Gagnebin, dirs, L’essai et le cinéma Questions de communication, 7 | 2012 1 Moure risque
alors, à défaut d’une définition, une présentation convaincante de quelques traits essentiels : « Une
forme de pensée qui, comme l’éty
mologie du mot essay le suggère [le substantif essay vient du latin
exagium : «balance», puis «pesée sur un instrument», terme qui comporte à la fois l’idée de mesure
exacte et de prélèvement d’un échantillon], s’exerce comme pesée, mise en balance, examen
, épreuve,
expérimentation, tâtonnement, expérience du monde, de vie et de soi » (« Essai de définition de l’essai